Api passion

Pour les passionnés d'apiculture, d'abeilles et de miel.
 
AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion

N'hésitez pas à participer à ce forum en postant vos commentaires, vos remarques, vos infos...

Pour cela connectez vous... en cliquant sur une des deux abeilles.

Derniers sujets
» Assemblée générale 2017
Sam 18 Nov - 23:19 par Vavid

» Excellentes émissions
Sam 18 Nov - 23:06 par Vavid

» Note d'information de fin de saison.
Lun 6 Nov - 13:19 par Vavid

» Le rucher école est au Festival de Ménigoute.
Dim 29 Oct - 21:38 par Vavid

» Madame la députée, toujours avec nous pour défendre les abeilles.
Jeu 26 Oct - 15:39 par Vavid

» Dessins de presse
Sam 21 Oct - 22:42 par Vavid

» Toujours un sale coup d'avance !!!
Jeu 19 Oct - 21:30 par Vavid

» Après les abeilles, le miel...
Lun 9 Oct - 13:37 par Vavid

» Monsanto condamné !
Mer 19 Avr - 15:32 par Vavid


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les frelons...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vavid
Admin


Messages : 166
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Les frelons...   Mar 29 Jan - 22:50

L'émission "la tête au carrée" de France Inter était consacré aux frelons asiatiques :

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=531129
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apipassion.forumgratuit.org
Vavid
Admin


Messages : 166
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Le frelon asiatique   Sam 27 Juin - 21:49

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apipassion.forumgratuit.org
Vavid
Admin


Messages : 166
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: Les frelons...   Ven 9 Oct - 19:33

Pour lutter contre les frelons asiatiques : un lien :

http://adaaq.adafrance.org/downloads/infos%20techniques/frelon_destuction_light.pdf

Et un rappel en image :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apipassion.forumgratuit.org
Vavid
Admin


Messages : 166
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: Les frelons...   Sam 24 Oct - 15:56

L'invasion du frelon asiatique pourrait s'arrêter d'elle-même

Par Loïc Chauveau pour Sciences et avenir

Peut-être une bonne nouvelle dans la lutte contre cette espèce invasive : le frelon asiatique voit sa reproduction perturbée en raison de problèmes de consanguinité.


A l'IRBI, un nid de frelon disséqué Guillaume Souvant/AFPA l'IRBI

CYCLE. «On est tombé dessus par hasard !» Chercheur à l’Institut de recherche sur la biologie de l’insecte (IRBI, Université de Tours), Eric Darrouzet reconnaît qu’à l’origine de ses recherches ne figurait pas la détermination d’une possible consanguinité chez les frelons asiatiques (Vespa velutina ), cette espèce invasive originaire d'Asie qui détruit les colonies d'abeilles domestiques de l'hexagone depuis son arrivée en 2004. "Je recherchais plutôt la recherche de signatures chimiques chez ces insectes ainsi que la détermination de parasites possibles pouvant affecter ces hyménoptères". De 2012 à 2014, Eric Darrouzet a prélevé 31 nids de frelons principalement dans l’Indre et Loire. Ces colonies ont été apportées en laboratoire et congelées à -20°C pendant 48h pour pouvoir compter en toute tranquillité le nombre de mâles, femelles et ouvrières. "Et c’est ainsi que nous nous sommes aperçus que les colonies comportaient de nombreux mâles au printemps, ce qui est en contradiction complète avec le cycle de cette espèce où les mâles n'apparaissent qu'à la fin de l'été" poursuit l’entomologiste qui vient de publier dans Plos One un article retentissant laissant espérer l’éradication d’un insecte très envahissant.

Chez le frelon, seules les reines survivent l’hiver. Au printemps, elles constituent l’ébauche d’un nid et pondent quelques œufs qui produiront les premières ouvrières. Celles-ci vont agrandir ce nid de cellulose mâchée et l’installer dans les hautes branches d’un arbre. Au cours du printemps et en été, la reine pond jusqu’à 2000 ouvrières qui vont produire un essaim de 80 cm de diamètre. Ce n’est qu’à la fin de l’été que seront générés les individus mâles et femelles pouvant se reproduire. Après l’accouplement, les mâles meurent et les femelles attendent le printemps suivant. Deux fois plus productive en ouvrières et en reines que les abeilles et guêpes d’Europe, le frelon a connu un développement foudroyant depuis sa première apparition en France dans le Lot-et-Garonne (2004), vraisemblablement introduit dans des poteries provenant de Chine. Il est aujourd’hui présent sur 70% du territoire français, et en Espagne, Portugal, Belgique et Italie. Ses ravages sur la biodiversité sont mal connus, mais on le sait prédateur des abeilles domestiques.

Des mâles qui ne font rien à la maison

DIPLOIDES. La présence de mâles au printemps a donc surpris Eric Darrouzet. D'autant que leur nombre est important, représentant jusqu'à 68% de la population dans certaines colonies. Mieux, ces mâles sont diploïdes, c'est-à-dire dotés de deux paires de chromosomes, et non haploïdes comme ils devraient l'être (une seule série de chromosomes). Une aberration car la reproduction de ces insectes se fait à partir de femelles diploïdes et de mâles haploïdes, pour produire des ouvrières diploïdes. Cette anomalie signe ce que l'on appelleune "dépression de consanguinité". Autrement dit, les différences génétiques sont si faibles entre les individus que les reines font une confusion dans la ponte de leurs œufs et produisent ces mâles en lieu et place d’ouvrières. Un phénomène attribué au fait que seules quelques reines seraient arrivées dans les poteries en 2004, voire une seule, limitant la diversité génétique. Or cette dépression a deux effets. "Le premier est que les colonies se retrouvent avec un gros fardeau", explique Eric Darrouzet. "Car ces mâles ne travaillent pas, ne servent à rien et sont nourris par les ouvrières, ce qui impacte la productivité de la colonie et donc potentiellement la diffusion de l’espèce". Le second, c’est qu’en cas de reproduction de ces mâles diploïdes avec des femelles diploïdes, on obtient des reproducteurs triploïdes... stériles.

L’espèce n'a donc désormais le choix qu'entre deux scénarios pour survivre. Soit limiter son extension, comme cela s'est déjà produit avec la fourmi de feu (Solenopsis invicta) ou le bourbon terrestre (Bombus terrestris), soit s'adapter. "On ne peut pas exclure que les reines au moment de l’accouplement apprennent à distinguer un mâle haploïde d’un mâle diploïde grâce à la reconnaissance d’une signature chimique" suppute Eric Darrouzet qui annonce des études plus précises sur l’évolution des colonies et les mutations génétiques en cours. Mais on peut espérer aujourd'hui que l'expansion du frelon asiatique et ses ravages sur les abeilles soient contenus par la nature elle-même.

Retrouvez l'article sur le site de sciences et avenir avec un joli diaporama : Sciences et avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apipassion.forumgratuit.org
Vavid
Admin


Messages : 166
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: Les frelons...   Sam 25 Juin - 19:16

Ces poules qui décapitent les frelons asiatiques

Le Parisien, 25/06/16

Introduit par erreur en 2004 dans le sud-ouest de la France, le frelon asiatique n'a cessé depuis de se répandre dans l'Hexagone, dont il colonise désormais les deux tiers du territoire. Cette espèce très invasive raffole des abeilles, dont elle décime les colonies. Christophe Bitauld, qui possède une vingtaine d'hectares de pommiers à cidre bio et une quinzaine de ruches près de Janzé, en Ille-et-Vilaine, a pu s'en rendre compte. « L'année dernière, nous avons perdu 20 % de nos ruches à cause des frelons. Or les abeilles sont essentielles pour polliniser les vergers », observe l'agriculteur. Il pense néanmoins avoir trouvé l'arme fatale pour lutter naturellement contre l'agresseur : la poule noire de Janzé, une race locale en voie de disparition.


Elles attrapent le redoutable insecte et le décapitent


Cette dernière, qui est restée sauvage, n'est pas du genre à attendre qu'on vienne lui servir sa ration de graines comme nos poules domestiques. Non seulement elle monte aux arbres, mais elle se nourrit aussi d'insectes ravageurs.

Dans un premier temps, grâce à l'Ecomusée du pays de Rennes, Christophe Bitauld avait introduit le gallinacé dans ses vergers pour venir à bout des anthonomes, des coléoptères qui s'en prennent aux pommiers. C'est là qu'il a découvert que les petites poules noires de Janzé avaient plus d'une corde à leur arc et s'attaquaient aussi aux redoutables frelons asiatiques. « Elles les attrapent d'un coup de bec quand ils sont en vol stationnaire devant les ruches. Puis elles les décapitent pour ne manger que le corps qui est plein de protéines. »

Net et sans bavure... Pour pouvoir déplacer ses poules d'un verger à un autre et les protéger des prédateurs, Christophe Bitauld a eu l'idée d'aménager une remorque routière pour en faire un poulailler mobile. Ce projet baptisé Ty Poul lui a valu de remporter le premier prix d'un concours d'idées agricoles avec une dotation de 5 000 EUR. Séduits, deux agriculteurs normands et costarmoricains l'ont déjà contacté pour acquérir un poulailler et des poules noires de Janzé. L'agriculteur espère développer le concept par le biais de partenariats. Les frelons asiatiques n'ont qu'à bien se tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apipassion.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les frelons...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les frelons...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Frelons Asiatiques
» Nid de frelons dans une maison
» Les frelons de l'enfer
» Faire déplacer un nid de frelons
» Envahi par des frelons

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Api passion :: La vie de la ruche :: Les problèmes des abeilles-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: